Chronique n°2 : Qui es-tu Alaska ? John Green

Qui es-tu Alaska ? JOHN GREEN


 

Miles Halter a seize ans mais n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l’insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante. 

 

Qui es-tu Alaska ? J’aurais pu vous parler de Nos étoiles contraires aujourd’hui, de vous dire à quel point le film m’a rendu indifférente alors que le livre m’avait bouleversé. J’aurais pu. Mais toutes les critiques ont déjà été faite et je n’ai rien à ajouter à ce sujet. Alors aujourd’hui, je préfère vous parler d’un autre livre de John Green, cet auteur qu’on affectionne ou qu’on maudit. Qui est-tu Alaska ? Le titre est accrocheur et on s’interroge. Qui peut-donc être cette Alaska, décrite comme insoumise et fascinante dans le quatrième de couverture ?

 

« Alors je suis retourné dans ma chambre et je me suis écroulé sur mon lit, en me disant que si les gens étaient de la pluie, j’étais de la bruine et elle, un ouragan. »

 

Qui es-tu Alaska ? n’est pas l’histoire d’Alaska, à proprement parler. C’est l’histoire de Miles, adolescent de 16 ans, qui, pour la première fois quitte sa famille pour un pensionnat. Il a jamais rien vécu, Miles. Son arrivé au pensionnant change la donne. Il se cherche, apprend ce qu’est l’amitié, mais aussi la trahison. Il découvre l’alcool, les drogues douces, le sexe aussi. Mais surtout, Miles, il rencontre Alaska, cette fille à la personnalité non conventionnelle. Il en tombe fou amoureux. Cependant, la disparition tragique d’Alaska met un terme à l’ambiance idyllique qui régnait au collège. Miles porte la culpabilité de ne pas l’avoir comprise, ne pas avoir su l’aider.

 

« On passe sa vie coincé dans le labyrinthe à essayer de trouver le moyen d’en sortir, en se régalant à l’avance à cette perspective. Et rêver l’avenir permet de continuer, sauf qu’on ne passe jamais à la réalisation. On se sert de l’avenir pour échapper au présent. »

 

Qui est-tu Alaska ? est séparé en deux parties : l’avant et l’après. Chaque chapitre est un décompte. 85 jours avant. 32 jours avant, créant chez le lecteur une certaine appréhension sur ce qui pourrait se passer. On finit par le deviner, mais ça nous vrille le coeur, malgré tout.

 

Ce livre, c’une explosion de sentiments, des éclats de rires, des questions. John Green a cette capacité de se glisser dans la peau d’un adolescent et de poser toutes les questions qu’on a pu se poser un jour, ou qu’on se pose encore. Bien sûr, il n’a pas les réponses, mais il interpèle et c’est peut-être ce qu’on attend, au final, d’un auteur de YA : l’impression qu’il peut comprendre ce qu’on a vécu. On peut ne pas se retrouver en Miles, cet adolescent passionné par les derniers mots des Hommes célèbres, mais on se retrouvera nécessairement dans l’un des personnages secondaires : le Colonel, Alaska, Lara etc. Chacun à leur façon nous rappelle ce que c’est d’être un adolescent empli de doutes.

 

EXTRAIT :

« Lorsque les adultes disent avec un sourire imbécile et sournois : « Les adolescents se croient invincibles », ils ne se doutent pas à quel point il sont raison. Inutile de perdre espoir car nous car nous ne pouvons pas être brisé irrémédiablement. Nous pensions être invincibles parce que nous le sommes. Nous ne pouvons pas être née ni mourir. Comme les énergies, nous changeons seulement de forme, de taille et de manière de nous manifester. Les adultes l’oublient en vieillissant. Ils sont gagnés par la peur de perdre et de décevoir. »

 

On ne va pas se mentir. Ce livre traite de sujets importants, mais il reste tout de même superficiel. C’est le plus grand reproche que je peux faire à John Green : toujours traiter des sujets en superficialité.

MA NOTE :

lecture agréable : ★★★/

 

Et vous l’avez vous déjà lu ? Quels sont vos livres préférés de John Green ?
Amélia
Que me conseillez vous pour la prochaine critique ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s