Ma semaine en images #13

Joyeux été petit lecteur, lectrice. Oui, l’été est ma période préférée et je suis ravie de la revoir revenir. Les barbecues jusque tard dans la nuit, les potins en terrasse avec un petit verre, les concerts en plein air,  j’aime, j’aime. En plus, aujourd’hui, c’est la fête de la musique. Alors, vous imaginez mon bonheur. D’ailleurs, pour bien fêter cette fête, une version francophone de ma semaine en images. Hop.

Ma chanson de la semaine.

STEVANS ft CORALIE CLEMENT, In the Backyard

Même quand mes bras te serre, reste encore ce mystère.
Qui y a-til sous la surface que mes bras embrassent ?
Well it’s up to you, if you want break it through,
I won’t be hiding no more

La chanson parfaite pour célébrer l’été. Elle sonne la bonne humeur, je trouve et je m’imagine tout à fait la chanter à tue tête dans ma voiture, la vitre grande ouverte, et souler mes copines avec celle-ci. Elle a des petits airs de rock, des petits airs de pop, des petits airs d’été. Régalez-vous.

Ma cover de la semaine.

BENJAMIN BOCCONI, Nightcall

I’m giving you a night call to tell you how I feel
I want to drive you through the night, down the hills
I’m gonna tell you something you don’t want to hear
I’m gonna show you where it’s dark, but have no fear

Cette chanson, j’ai dû écouter la version originale des centaines de fois. J’ai même eu la chance d’avoir pu l’entendre en live et elle est encore plus magnifique. Cette semaine, c’est donc une cover de la chanson de Kavinsky, réarrangé par un participant de The Voice, mais elle s’apparente plus à la version de London Grammar qu’à la version originale, je trouve. D’ailleurs, si vous avez jamais entendu la version de London Grammar, je vous la conseille également. Vos oreilles me remercieront.

Ma citation de la semaine.

« Il n’y a aucun sentiment, excepté les extrémités de la crainte et de la peine, qui ne trouve pas le soulagement dans la musique. »,
George Eliot

Mon coup de coeur de la semaine.

LA FÊTE DE LA MUSIQUE

Cette invention géniale qu’est la fête de la musique. Aujourd’hui, on peut chanter à tue tête dans la rue, sans que personne ne nous prenne pour un débile profond (enfin ça dépend de ce que vous chantez aussi). Aujourd’hui, on peut écouter de la musique à fond sans que vos voisins aient le droit de se plaindre (n’allumez pas la musique à 6heures du matin non plus, parce que là même moi je râle). Aujourd’hui, on peut assister à des tas de concerts dans les rues (sauf bien sûr si c’était hier soir chez vous la fête de la musique.) Alors profitons-en et amusons nous.

Bonne journée petit lecteur et une excellente fête à tous les papas.

Amélia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s