Ma semaine en images #14

Bonjour petit, petite lecteur(ice), comment allez-vous en ce weekend ensoleillé ? Vous en avez profité ? Pas trop de folies, j’espère. Le rosé pamplemousse, c’est avec modération ! Ok, je sors. Je vous fait juste écouter mes coups de coeur d’abord d’acc ?

Ma chanson de la semaine.

KYGO ft JAMES PARSONS, Stole the show

No heroes, villains, one to blame
While wilted roses filled the stage
And the thrill, the thrill is gone
Our debut was a masterpiece
But in the end for you and me
Oh, the show, it can’t go on

Avec les évenements des derniers jours, je voulais pas vous mettre de musique tristounette et cette chanson, je trouve qu’elle donne la pêche et le clip est plutôt pas mal du tout. Kygo, je connais pas beaucoup si ce n’est sa chanson Firestorm qu’on a entendu sur toutes les ondes, mais il a l’air plutôt prometteur.

Ma cover de la semaine.

ARCTIC MONKEYS, Hold on we’re going home

I’m giving you a night call to tell you how I feel
I want to drive you through the night, down the hills
I’m gonna tell you something you don’t want to hear
I’m gonna show you where it’s dark, but have no fear

Arctic Monkeys, je les aime avec passion. Je peux pas vous l’expliquer, eux et moi, on vit une histoire passionnée depuis longtemps. Par contre, la chanson de Drake, elle me passe au dessus de la tête, mais revisitée par les Arctic Monkeys (dans le lounge de la BBC1 – je sais, encore vous allez me dire – ), je dis OUI. Ne serait-ce que pour le déhanchement d’Alex Turner.

Ma citation de la semaine.

« amour, hélas, ne prend qu’un M. Faute de frappe, c’est haine pour aime. »,
Serge Gainsbourg

Mon coup de coeur de la semaine.


Vous m’excuserez mais avec ce qui s’est passé vendredi, les attentats dans en Isère et en Tunisie, je n’ai pas véritablement de coup de cœur. Si ce n’est un petit espoir tapi au fond de mon coeur, une petite pensée naïve, ridicule même, un truc qui me dit qu’un jour, le monde cessera ses folies et qu’on pourra tous être heureux sur la Terre, vivre ensemble, qu’on soit blanc, noir, catholique, musulman, juïf ou autres, qu’on soit hétéro, gay ou lesbienne, qu’on soit blond, brun ou roux. Parce qu’au fond, on saigne tous de la même couleur, on pleure tous les gens qu’on perd. Parfois, j’ai du mal à comprendre le monde. Ma naïveté se prend une claque sur l’autel du réalisme, mais j’ai espoir, malgré tout.

Sur ces dernières paroles, je vous souhaite une très agréable journée, pleine de douceurs et de rires.

Amélia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s