Minute télé : Empire

Une nouvelle catégorie pour le blog : la minute télé.

Vous commencez à me connaître, je suis une grande fan de séries. Je préfère d’ailleurs souvent celles-ci à des films. Probablement parce que leur histoire sont plus développés et que j’aime m’attacher aux personnages (ou me faire du mal selon les séries.) Pour cette première édition, j’ai choisi de vous parler d’une série qui tourne autour d’une chose qui prend beaucoup de place dans ma vie : la musique.

EMPIRE

De quoi ça parle ? De musique, évidemment. Mais aussi de business, de famille, d’amour, de vengeance. Empire, avant d’être une série musicale, est avant tout une série humaniste.

Lucious Lyon, ancienne star du hip-hop, est devenu en l’espace d’une vingtaine d’années l’un des plus riches producteurs de disques Américains. Atteint d’une grave maladie, ses jours sont comptés. Il ne lui reste donc plus beaucoup de temps pour désigner son successeur parmi ses trois fils. Deux sont des artistes débutants, très différents mais soudés, tandis que le troisième est un homme d’affaires prêt à tout pour obtenir la position qu’il croit lui revenir de droit. Alors que la famille est sur le point de se déchirer, Cookie, la matriarche, en prison depuis 17 ans, retourne parmi les siens et sème encore un peu plus le trouble. Elle a des comptes à régler et une vengeance à assouvir…

On m’a vendu cette série comme la série à ne surtout pas manquer. En toute honnêteté, je ne suis pas tout à fait à jour, mais j’ai dévoré la saison une en quelques jours seulement. Ce qui ne m’était pas arrivée depuis des lustres.

Pourquoi j’aime cette série ?

Pour sa musique. Dans l’article semaine en images de dimanche, je vous parlais de Veronika Bozeman et devinez où on la découvre ? Dès les premières secondes de la série :

Mais il y a aussi d’autres jolies découvertes : Jussie Smolett, notamment, qui joue le fils cadet. Chaque épisode apporte son lot de nouvelles chansons, produites par Timbaland s’il vous plait. Chacune mieux que la précédente. Il y en a pour tous les goûts : du pur rap américain, de la pop et un mélange des deux.

Pour ses personnages abimés par la vie. Cookie (Taraji P. Henson) notamment, que j’adore avec son franc parler et sa façon de rebondir dans la vie. Jamal, (Jussie Smollett) le gosse brimé par son père qui cherche sa place. Hakeem, le mec gâté pourri, qui se voit confronter à la vie.

  

 

(cliquez sur l'image si vous voulez la chanson.)

Pour son intrigue. Empire s’immisce dans les affaires d’une famille du ghetto qui a tout fait pour sortir de sa situation précaire, quitte à sacrifier quelques années de la vie de la matriarche. C’est un combat de vie qui a laissé des traces dans la famille, mais aussi dans chacun des personnages. Vingt ans plus tard, tous ont grandi. Tous ont changé. Fini la vie de ghetto, les voilà à la tête d’une entreprise prête à entrer en bourse. La réussite attise les jalousie, c’est bien connu, surtout dans le milieu de la musique. Alors on se heurte, on se bat et on oublie, parfois, les choses les plus importantes.

Je pourrais vous en parler des heures et des heures mais la saison 2 m’attend.

❧ FUN FACT :
- La première dame des USA est une grande fan, si vous aviez besoin
d'une raison de plus d'aller y jeter un oeil.

Alors, elle vous donne envie ? Peut-être la connaissiez vous déjà ? TeamCookie n’est ce pas ?

Douce journée.

Amélia

crédits : dailyempire-gifs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s